A propos d’Anatoli

« Anatoli Vlassov est danseur et chorégraphe avec une double culture franco-russe. Pour ces créations, il injecte la danse dans des zones censurées. Avec la complicité de Julie Salgues, il conçoit « Danseurs de surface », plusieurs pièces chorégraphiques avec des corps de métiers spécifiques: éboueurs en France, cols bleus au Canada et cireurs de chaussure en Bolivie. Dans « L’envers du dehors » il fait danser ces propres organes à l’aide d’une caméra endoscopique sans fil PillCam. Depuis 2007, il met en mouvement un groupe régulier de performeurs autistes avec qui il présente « Tous » au concours Danse élargie 2012 au Théâtre de la Ville et « Nous » dans le cadre du festival Faits d’hiver 2014″

http://www.kisskissbankbank.com/nous

A propos de Nous

Eux+Je+ L’autre de nous-même+ ils c’est aussi Nous.
Pas de séparation, pas de frontière.
La frontière se posera peut-être dans celle du regard.
Mais qui regarde qui ? Qui est regardé ?
Jeu de proximité, du lointain, et les lointains sont proches.
Dans ce spectacle, où le vertige s’empare de Nous, le souffle, la dimension tactile, le son, les questions sans réponses, le rythme… tout ceci est prétexte à la rencontre, et rencontre il y a. Tourner en rond, tourner autour de nulle part, tourner sur soi-même, tourner autour d’un centre et prendre à un moment donné une direction, celle des cris d’amour.

Nous questionne aussi notre rapport à l’altérité, d’abord notre propre altérité, puis celle des personne autistes.
Il n’y a pas de filtres, la rencontre est directe, vraie, brute. Il n’y a pas de questions à se poser, juste à être là et vivre ce moment ensemble.
Coexistence de la présence/absence dans le même espace-temps du spectacle.
Ils sont là, nous sommes pas là. Ils sont parfois pas là, nous essayons d’y être. Parfois il y a rencontre, parfois un manque à être.
Cette présence pourrait se résumer ainsi: « Vous m’attendez là où je ne veux pas aller, vous m’aimez là où je ne suis pas « .

On peut également entendre comme un slam clamé au micro : « Vous avez eu peur ? Vous aimez avoir peur ? Vous voulez que ça continue ? Vous voulez que ça ne s’arrête jamais ? Vous aimez ne pas savoir ? Vous aimez chercher ? Vous aimez tourner autour des questions ? Vous aimez tourner en rond ? … Contribuez-vous à quelque chose ? Contribuez-vous au changement ? Etes vous sanguin ?… êtes vous pour le sang qui coule ? Vous êtes libre de vos actes ? Etes-vous curieux de vos voisins ? Aimez-vous vos voisins migrants ? … »

Certains peuvent être dérangés de cette rencontre, bouleversés, en colère ? car rencontre inhabituelle.
Pour ma part, je ne l’étais pas. C’est mon quotidien depuis 8 ans.

Je remercie Anatoli et tous ces danseurs pour ce spectacle qui pour ma part est plus qu’un spectacle mais une expérience sensorielle vécue au cœur même de l’autisme

A propos des chapiteaux turbulents

Turbulences !

C’est l’histoire de rencontres… La première a été celle entre Philippe Duban, metteur en scène et psychologue, et Howard Buten, alias le clown Buffo, auteur de « Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué ».  Les deux hommes fondent, en collaboration avec des professionnels du soin et des artistes, l’association Turbulences ! en 1992. Philippe Duban devient le directeur et Howard Buten, le président.  Le choix du nom de l’association Turbulences ! fait écho à la communauté Wolof (Sénégal). Pour des enfants dont les signes cliniques s’apparentent à l’autisme, on dit d’eux qu’ils sont turbulents et vénérés en tant que tels parce qu’ils ont cette noble responsabilité d’être dépositaires de l’âme des ancêtres.

« Turbulences ! est une compagnie de recherche théâtrale, vocale et de langage multimédia avec des personnes présentant des difficultés d’intégration sociale et troubles de la communication, notamment autisme et troubles apparentés. »
 
Les Chapiteaux !
 
En janvier 2007, Turbulences ! franchit une nouvelle étape. Elle ouvre dans le 17ème arrondissement un lieu artistique et culturel.
Deux chapiteaux sont construits Porte de Champerret et accueillent un ESAT / SAS (Établissement et Service d’Aide par le Travail / Section d’Adaptation Spécialisée.)
L’objectif principal: proposer un travail et / ou une formation professionnelle adaptée à des personnes en situation de handicap. L’ESAT/SAS (Établissement et Services d’Aide par le Travail/Section Adaptation Spécialisée) a pour premier objectif de proposer un travail et/ou une formation professionnelle adaptée aux capacités de chacun. 5 pôles d’activités ont été mis en place (le travail artistique et de création, multimédia/communication, arts plastiques, régie/maintenance, service en salle/restauration) qui proposent des postes variés. L’ESAT Chapiteaux Turbulents est un lieu de spectacle, de rencontres et de découverte qui a pour but de proposer une autre face de l’art.
 
 Pôle création artistique
 
La production de l’ESAT se traduit par l’accueil d’artistes en résidence en vue d’une ou plusieurs représentations aux « Chapiteaux Turbulents! ». Ces projets de co-réalisations sollicitent tous les secteurs d’activités (restauration, régie, billetterie, arts plastiques, communication/multimédia, artistique).
 
Le tout c’est par ici : http://www.turbulences.eu/
 
Recommended Posts

Leave a Comment